Édito d'août 2022

Sous-titre
Une actualité intense, sous le signe de Prague 2022
par Juliette Raoul-Duval, présidente
Photo de Juliette Raoul-Duval, présidente d'ICOM France

Chers membres d’ICOM France,
Chers collègues, 

Au cœur de l’été, j’espère que nombre d’entre vous ont pu ou vont prendre des vacances et du repos. 
Pour nous, au bureau d’ICOM France, la période est intense, en raison, bien sûr, de la proximité de la conférence générale de l’ICOM à Prague du 21 au 25 août prochains. Vous êtes nombreux à vous y être inscrits, soit en « présentiel », soit pour suivre les sessions à distance. Si ce n’est pas encore le cas, il est encore temps de s'inscrire sur la plateforme d’inscription à Prague 2022

Nous accueillerons les participants français et francophones, et quelques invités de marque, lors d’une réception le 21 août à 19h, à la Galerie nationale de Prague, vous y serez les bienvenus. La réception de bienvenue d’ICOM France est offerte par l’Ambassade de France en République tchèque et se déroulera dans le cadre de  l’exposition MOVE : L’intime comme résistance prêtée par le musée national d’art moderne du Centre Pompidou. Ce sera l’occasion de présenter aux participants notre implication dans les temps forts de la conférence générale : 

PRAGUE 2022 : LES MOMENTS-CLÉS d’ICOM France 

  • Élections : tous les trois ans sont renouvelés tous les membres du Bureau Exécutif (le CA) de l’ICOM (présidence, vice-présidences, trésorerie, membres « ordinaires ») et du Conseil Consultatif (présidence, vice-présidence). De la composition de ces instances de gouvernance dépendent la stratégie et la vision prospective de notre organisation pour les années à venir. Comme nous avions déjà eu l’occasion de le dire dans la Lettre précédente, je me présente à la présidence du Conseil consultatif. C’est un enjeu de poids pour nous et pour la francophonie, car ce serait un retour dans ces instances stratégiques, après plusieurs mandatures sans élus. 
     
  • Débats pilotés par/ou avec une forte implication d’ICOM France : 
    • Multilinguisme (23 août – 14h30-16h) : nous pilotons ce débat, consacré à envisager et évaluer la systématisation de la traduction de nos échanges dans les langues officielles de l’ICOM – 3 langues officielles actuellement – comme un atout pour accroître la participation et réduire les disparités au sein de l’ICOM : nombre de membres et comités sont maintenus à distance des projets et des décisions de l’ICOM, en raison d’obstacles techniques ou linguistiques. Mieux les cerner pour y porter remède est une action que nous avons engagée avec détermination, en partenariat avec plusieurs Comités et Alliances de l’ICOM et avec le soutien du SAREC. La réunion sera l’occasion de faire le point à mi-chemin de notre étude en cours, de communiquer les résultats de l’enquête que nous avons diligentée et d’engager le dialogue direct avec les membres les plus concernés. 
    • Solidarités (22 août – à partir de 14h) : initiés pendant la crise sanitaire, nos cycles de débats participatifs  « Solidarités, musées de quoi parle-t-on ? » ont permis à de nombreux membres – plus de deux mille participants sur l’ensemble des séances, avec deux-cents connexion en moyenne par séance, venant de vingt pays – de maintenir un lien professionnel, d’échanger des pratiques innovantes et d’améliorer leurs conditions de reprise d’activité. Le bilan et les acquis de ce processus, mené en partenariat avec six Comités et Alliance et avec le soutien du SAREC, sera ainsi présenté. 
    • Résolutions (22 août – 14h-15h) : présentation et vote, notamment de la Résolution déposée par ICOM France et ses partenaires, en faveur d’un soutien de l’ICOM aux dispositifs de traduction et d’appui technique aux membres des comités les plus éloignés.
       
  • Tables rondes et discussions donnant lieu à délibération :
    • « Nouvelle » définition du musée (24 août – 10h30-11h30) : après les débats à Kyoto et les divergences profondes qui étaient apparues, un travail continu a été mené, par un groupe international (dont j’ai fait partie) pour rechercher une définition tout à la fois actualisée et consensuelle. Un processus de consultation systématique de tous les membres de l’ICOM a été conduit (4 consultations) et a abouti à une proposition, qui sera soumise au vote des membres. Pour mémoire, j’ai invité toute la communauté francophone de l’ICOM, sur plateforme, à trois reprises (la dernière fois, le 26 juillet dernier) à prendre connaissance des termes de la version en français et à exprimer ses commentaires aux deux pilotes du groupe de travail Define. Vous avez été nombreux à participer à ces échanges, que vous pouvez réécouter ici : séance du 15 octobre, séance du 28 mars, et séance du 26 juillet
    • Code de déontologie (22 août – 11h45), Plan stratégique (23 août – 10h30), Actualisation des statuts (21 août – 14h45), et Développement durable (22 août – 14h).
       
  • Réunions des comités internationaux et, pour certains, élection des nouveaux bureaux.  Vous pouvez suivre sur notre site toutes les informations à cet égard. À la date d’aujourd’hui, environ 2 500 membres d’ICOM France sont adhérents d’un comité international de l’ICOM et onze d’entre nous ont été élus à Kyoto dans leurs « boards ». Être actif dans un comité international, c’est pouvoir communiquer avec des professionnels (entre 400 et 2 000 selon les comités) qui exercent le même métier dans le même domaine sur tous les continents. C’est une ouverture incomparable, que seule une organisation comme l’ICOM permet. C’est aussi une manière de rayonner et de promouvoir notre culture et notre vision des musées. Tout membre peut y participer.

Ce mois d’août est donc largement consacré à la préparation de la participation française au sein de notre organisation internationale : le moment est propice pour consolider la position que nous y avons acquise, fruit d’un effort continu pour ouvrir des débats sur tous les sujets cruciaux des musées, 
 en y conviant toute la communauté de l’ICOM ; 
 en rendant possible l’expression de chacun par un choix volontariste d’interprétation simultanée systématique et de publication de chaque séance ; 
 en choisissant désormais des formats hybrides accessibles au plus grand nombre. 
En six ans, plus de 19 débats suivis d’une publication, plusieurs centaines de participants à chaque session, dont en moyenne 30 % à l’international.

L'ACTIVITÉ DES DERNIERS MOIS SUR LE TERRITOIRE

  • Campagne de primo-adhésion 2022 : elle s’est clôturée lors du dernier CA du 30 juin et nous dénombrons 645 nouveaux membres individuels et 32 nouveaux membres institutionnels pour 2022. Après deux années de crise sanitaire et des musées longtemps fermés, c’était un véritable enjeu de conserver un haut niveau d’adhésion. On savait l’attrait de la carte ICOM, on sait désormais l’attrait du réseau et du lien que l’ICOM représentent pour les professionnels ; vous êtes nombreux à nous dire que vous appréciez notre mobilisation à vos côtés. Sachez que nous sommes plus que jamais à votre écoute. Les membres peuvent toujours renouveler leur adhésion jusqu’à l’Assemblée générale du 23 septembre. La campagne de renouvellement au titre de l’année 2023 débutera le 15 octobre. 
  • Débats professionnels : nous avons poursuivi notre cycle de soirées-débats déontologie, dans le cadre, notamment, du cycle conjoint Inp/ICOM France, et une session consacrée aux métiers de la conservation-restauration, le 19 mai dernier. L’enregistrement est en ligne et l’édition des actes est déjà disponible également en ligne. 
  • Publications : deux nouvelles publications sont à votre disposition en ligne :  
  • Rencontres professionnelles :

LE SOUTIEN À NOS COLLÈGUES UKRAINIENS

Le soutien a mobilisé – et mobilisera encore assurément – nombre d’entre vous et il faut à nouveau saluer ici notre coordination sans faille avec Bouclier Bleu France, ICOMOS, le soutien de l’ICOM international. Nous vous avons informé au fur et à mesure et une page de notre site y est consacrée, mais sachez que deux nouveaux convois de dons ont été acheminés en Ukraine, le 3 mai et le 15 juin ; j’ai accompagné avec Anne-Claude Morice et Alexandra Fernandez (ICOM International) le transport du 3 mai en signe de solidarité avec les professionnels Ukrainiens. Au total, depuis mars 2022, 4 convois et près de 60 tonnes de matériel ont été transportés pour la protection du patrimoine ukrainien, grâce à la générosité des musées français et l’engagement exceptionnel du transporteur Chenue. 

LES RENDEZ-VOUS DE LA RENTRÉE 

  • « À qui appartiennent les collections ? » Journée professionnelle annuelle d’ICOM France : 23 septembre – 9h30-17h30, au Musée du Quai Branly-Jacques Chirac et simultanément en ligne. 
    Retrouvez le propos de la journée, inscriptions et programme détaillé (à venir) ici.  
  • Assemblée Générale d’ICOM France – 17 h 30-19 h, au musée du Quai Branly-Jacques Chirac et sur plateforme virtuelle
    • Présentations et votes statutaires : budget, compte administratif et rapport moral,
    • Compte rendu d’activité des comités internationaux de l’ICOM,
    • Élections au Conseil d’administration d’ICOM France : vous trouverez ici la liste des dix-huit candidats pour l’élection de huit nouveaux membres administrateurs pour les trois ans à venir.
  • Visites professionnelles, à l’issue de l’Assemblée générale, le 24 septembre au matin, des visites professionnelles seront organisées. Le programme à suivre sur notre site à partir du 26 août. 

 

Bon été et à bientôt,

Juliette Raoul-Duval, 5 août 2022