Elections des membres du CA d'ICOM France

Sous-titre
Informations fournies par les candidats
Candidatures au conseil d'administration (2022-2028)

Liste des candidats classée par ordre alphabétique.

Stefano ARNALDI 


Directeur de la Culture et du Patrimoine de la ville de Reims
Né en 1972
Membre depuis 2012 (actuellement catégorie "en activité 1")

Je souhaite accompagner l’ICOM et l’évolution des musées pour faire face aux nouveaux défis : écologiques, managériaux, éducatifs (la culture pour une meilleure démocratie) et de gouvernance.
Mon expérience au sein des musées (Italie, France) et mon rôle dans le développement d’une politique culturelle pour une ville peuvent contribuer à accompagner l’ICOM.

Sandrine BEAUJARD-VALLET


Cheffe du service régie des œuvres du Centre Pompidou
Née en 1973
Membre depuis 2012 (actuellement catégorie "en activité 1")

Cheffe de service de la régie des œuvres qui regroupe 27 collaborateurs et référente de la politique de développement durable du Centre Pompidou, je souhaite m’investir pleinement au sein de l’ICOM notamment sur les questions de transition écologique dans les musées. Ces sujets sont désormais cruciaux pour les institutions patrimoniales. La prise de conscience marquée par les institutions des sujets de responsabilité sociale et environnementale, en particulier, ces dernières années, permet d’envisager des évolutions encourageantes quant à la manière d’appréhender les missions des musées en matière de gestion, de conservation et de diffusion des œuvres. Je serais honorée de porter ces sujets et d’être élue membre du conseil d’administration d’ICOM France.

Nathalie BONDIL

(c) Max Abadian


Directrice du musée et des expositions de l'Institut du monde arabe
Née en 1967
Membre depuis 1998 (actuellement catégorie "en activité 1")
Membre votante d'ICFA

Française et Canadienne, je m’engage depuis des années sur l’innovation, l’interculturalité et l’interdisciplinarité, particulièrement sur l’inclusion, l’éducation et la muséothérapie. À la direction du MBAM-Musée des beaux-arts de Montréal (2006-2020), j’ai collaboré en 2018 avec l’OCDE/ICOM au guide Museums and Local Development. Membre d’ICOM-Canada, j’ai participé à l’Assemblée annuelle à Tokyo en 2019 dans le cadre de la définition du musée, et notamment comme conférencière pour CAMOC : “Towards a Humanistic Museum with Inclusion and Wellbeing”. En 2020, les prix pour le Rayonnement international et pour le programme du MBAM A-Health m’ont été décernés par l’Association des musées canadiens avec ICOM-Canada. En parallèle, je suis intervenue à plusieurs reprises comme invitée ou conférencière pour ICOM-France.

(c) Crédit photo : Max Abadian

Agnès GALL-ORTLIK


Chef de service de l’ARCP (atelier de restauration et de Conservation des photographies de la ville de Paris)
Née en 1972
Membre depuis 2002 (actuellement catégorie "en activité 1")
Membre votante d'ICOM-CC ; responsable du réseau ENAMEL des groupes de travail "Céramique et verre" et "métaux" ; coordinatrice assistante du groupe de travail "Céramique et verre"

Diplômée de l’Inp en 2000 comme restauratrice spécialisée dans les arts du feu, pensionnaire à la Villa Médicis en 2007, diplômée du master en conservation préventive en 2015, je dirige depuis 2018 un service de conservation-restauration de photographies à la Ville de Paris. Mon parcours professionnel international et atypique m’a amené à développer un réseau cosmopolite riche et varié. L’introduction de critères écologiques dans le domaine de la conservation du patrimoine est un de mes principaux centres d’intérêt. J’agis à travers des actions de sensibilisation (conférences, formations), mais aussi en faisant de la recherche. J’espère pouvoir apporter au comité français de l’ICOM un regard utile et critique sur les différents projets en cours ou à venir.

Adrien GARDÈRE


Muséographe, scénographe, designer - Fondateur et gérant du studio Adrien Gardère
Né en 1972
Membre depuis 2011 (actuellement catégorie "en activité 2")

Muséographe-scénographe, je serais très honoré de rejoindre le Conseil d’administration du Comité national français et d’œuvrer activement — en son sein et en lien avec les comités internationaux — à développer l’ambition et le rayonnement de l’ICOM France dont je suis adhérent depuis 2011. J’aurai à cœur de mettre au service de l’ICOM France mon expérience et mes réseaux auprès des professionnels de tous les corps de métiers qui « font » les musées d’aujourd’hui et de demain, en France et à l’international. Enfin, je serai heureux de contribuer aux débats et aux partages d’expériences de la communauté de l’ICOM, riche de sa diversité.

Diana GAY


Conseillère pour les musées à la DRAC Centre - Val de Loire
Née en 1968
Membre depuis 1999 (actuellement catégorie "en activité 1")

Je souhaite participer à la redéfinition de la place des musées dans la vie des habitants : un musée plus réactif, plus questionnant, plus accueillant, une plateforme d’échange pour la recherche, le dialogue international mais aussi dans les villes et territoires ruraux. J’ai exercé dans 4 régions, 2 fonctions publiques (Etat et territoriale), géré des collections et des publics. Je conseille aujourd’hui 65 musées de France dans le cadre d’un accompagnement de proximité.

Emilie GIRARD


Directrice scientifique du Mucem
Née en 1979
Membre depuis 2007 (actuellement catégorie "en activité 1")
Vice présidente d'ICOM France (2019-2022), secrétaire d'INTERCOM (2019-2022)

Les années passées au Mucem, à la direction du département des collections puis depuis 2019 à la tête de la direction scientifique de l’établissement, m’ont permis de me confronter à une gamme de problématiques partagées par nombre d’institutions et professionnels de musées, sur le territoire national et international. Elue au CA en 2016, je suis entrée au bureau d’ICOM France en tant que trésorière adjointe en 2017 puis ai été élue vice-présidente en 2019. Forte de ces années d’expérience au sein de l’ICOM, j’aurai à cœur de poursuivre mon engagement, dans la suite du mouvement déjà lancé de développement des services aux membres et de résonnance internationale de notre voix.

Anne-Sophie GRASSIN


Cheffe adjointe du service culturel et de la politique des publics du musée de Cluny, musée national du Moyen Âge
Née en 1977 
Membre depuis 2006 (actuellement catégorie "en activité 1")
Représentante du CECA au sein du musée de Cluny depuis dix ans - pilote du groupe d'intérêt spécial du CECA, consacré à la "médiation sensible"

Dans une période simultanément trouble et foisonnante, nous avons plus que jamais besoin des musées. C’est la raison pour laquelle, à l’aune d’une expérience de vingt années dans les musées nationaux, engagée dans la communauté muséologique et intellectuelle internationale, mon expertise dans le domaine des publics, de la médiation et de la programmation artistique et culturelle, m’amène à vous proposer ma candidature au Conseil d’Administration du Comité national français de l’ICOM. Je défends un musée humaniste, laboratoire du vivant et du sensible. Je crois en un musée citoyen, lieu de débats, de rencontre à soi-même et aux autres, par l’intermédiaire des œuvres.  Je suis pour un musée inclusif et collaboratif, en phase avec ses publics, sollicités pour prendre part à son discours et à sa réception. Ces trois axes peuvent contribuer au renouvellement du CA d’ICOM France que je serais honorée d’intégrer, pour représenter tous les musées de France, labellisés ou non.

Valérie GUILLAUME

Directrice du musée Carnavalet - Histoire de Paris & Crypte archéologique de l'Île de la Cité
Née en 1961
Membre depuis 1987 (actuellement catégorie "en activité 1")
Membre votant de CAMOC - membre du CA d'ICOM France (2010-2016) - trésorière d'ICOM France (2013-2016)

Aujourd’hui directrice d’un musée d’histoire et d’un site archéologique, à Paris, j’ai été en charge de départements de collections pluridisciplinaires au sein de plusieurs musées. J’ai été sollicitée pour mener à bien la rénovation du musée Carnavalet -  Histoire de Paris qui, depuis sa réouverture, a accueilli plus d’un million de visiteurs. J’ai acquis une expérience de projets complexes, tant au sein de collectivités territoriales que d’établissements de l’État. Adhérente à l’ICOM depuis 35 ans et membre du comité international CAMOC, je suis convaincue que le réseau national et international de l’ICOM est un atout pour tous les professionnels des musées. Je souhaite contribuer utilement à la réflexion sur nos métiers, les collections et les publics, et accompagner les mutations des musées - administratives, éthiques, sociétales, environnementales, économiques, numériques ... mais aussi démocratiques et citoyennes. Contribuer à amplifier la belle dynamique d’ICOM France motive ma présente candidature.

Laurence ISNARD


Cheffe du bureau des acquisitions du Service des musées de France - ministère de la Culture
Née en 1974
Membre depuis 2007 (actuellement catégorie "en activité 1")

Membre de l’ICOM depuis une vingtaine d’années, je souhaite aujourd’hui rejoindre le conseil d’administration du comité national car je me reconnais complètement dans les actions et le dynamisme mis en route notamment durant ces deux dernières années. Nos institutions, nos métiers évoluent assez vite aujourd’hui. L’accompagnement et la réflexion proposés par ICOM France permettent de nourrir le débat et de prendre du recul. Forte de mon expérience professionnelle, j’aurais plaisir à participer aux côtés des membres du CA à nourrir la réflexion et les échanges entre professionnels.

Hélène LAFONT-COUTURIER


Directrice générale du musée des Confluences
Née en 1960
Membre depuis 2001 (actuellement catégorie "en activité 1")

Depuis plus de deux années, la crise sanitaire a affecté l’activité des musées. Il me semble que dans cette période d’après-crise, l’institution “musée” est susceptible de répondre à nombre des attentes et interrogations, non seulement en tant que service dédié au public, mais plus encore comme lieu de référence essentiel, un lieu de cultures pour s’émerveiller et s’instruire, un lieu où l’humain et le collectif jouent, un lieu où la société se fait. Je serais heureuse de participer activement au comité français de l’ICOM et de pouvoir partager mes différentes expériences.

Cédric MAGNIEZ


Conseiler pour les musées à la DRAC des Hauts-de-France
Né en 1980
Membre depuis 2009 (actuellement catégorie "en activité 1")
Membre votant du CIPEG

Désireux de m’engager davantage dans la vie de l’ICOM, j’ai l’honneur de présenter ma candidature au conseil d’administration de son comité français. Dans un contexte global marqué par deux années de pandémie, le rôle des musées et leur place dans la société ont besoin d’être réaffirmés et consolidés. Avec l’adoption prochaine d’une nouvelle définition du musée, seul l’ICOM est en capacité de porter la voix des musées à l’échelle nationale et internationale.  Pleinement à l’écoute des enjeux des musées, ma candidature, couplée à une expérience de plus de 15 ans, témoigne de ma volonté de poursuivre l’engagement qui est le mien au sein des réseaux professionnels qui sont un creuset fertile au service de nos institutions et de nos publics.

Anne NIVART


Chargée de mission Musées au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Née en 1976
Membre depuis 2004 (actuellement catégorie "en activité 1")

Docteure en muséologie, j’ai travaillé près de 15 ans au MNHN où j’ai créé le service de régie au sein de la direction des collections puis dirigé la délégation aux mouvements et aux acquisitions couvrant l’ensemble des sites et thématiques de collections inertes et vivantes. Je suis désormais chargée au MESR de la tutelle des musées et du pilotage des dispositifs « science avec et pour la société ». Les musées de sciences naturelles, humaines et techniques sont au cœur d’enjeux sociétaux exacerbés par la crise sanitaire durant laquelle la parole scientifique et le rôle des institutions ont été interrogés. Ma candidature porte la voix de ces acteurs pour un dialogue renouvelé entre musées et recherche.

Louis-Gilles PAIRAULT


Directeur du pôle Archives & Histoire, Perles d'Histoire (agence d'ingénierie culturelle et de conseil patrimonial)
Né en 1974
Membre depuis 2022 (actuellement catégorie "en activité 2")

Auparavant conservateur au musée Carnavalet-Histoire de Paris, j’ai intégré l’agence Perles d’histoire. Une expérience de plus de 20 ans dans les établissements culturels à Paris et en région, un parcours académique (Ecole des Chartes, Institut du Patrimoine, EDHEC), une expérience du monde associatif et des collaborations internationales, m’amènent à proposer ma candidature. Dans un esprit d’entraide et de collaboration strictement déontologique, j’espère ainsi contribuer modestement à développer les passerelles et les synergies entre le monde institutionnel muséal et les différents acteurs parapublics ou non (agences, muséographes, restaurateurs, etc.), qui agissent en complémentarité.

Ariane SEGELSTEIN


Conservatrice-restauratrice préventrice
Née en 1966
Membre depuis 2016 (actuellement catégorie "en activité 1")

Je souhaiterais intégrer le conseil d’administration d’ICOM France en tant que professionnelle de la matérialité des collections, formatrice et spécialiste de l’urgence relative au patrimoine. En tant que déléguée de la section IDF du Bouclier bleu, je suis intéressée par les activités et les points de vue d’ICOM avec qui nous partageons des réflexions et des préoccupations sur des thématiques globales liées à la conservation du patrimoine.

Nicolas SURLAPIERRE

Directeur des musées du Centre (musée des beaux-arts et d'archéologie et musée du Temps) de Besançon
Né en 1971
Membre depuis 2022 (actuellement catégorie "en activité 1")

J’aimerai partager au sein de l’ICOM mon expérience pratique et théorique de directeur de musées et de sites patrimoniaux majeurs. L'aspect environnemental et social sont essentiels pour envisager le musée du XXIe siècle (cf. rapport J. Eidelman - 2017) et participer à la recherche de concepts pour mieux cerner les actions des musées. Imaginer ce verbatim est un défi pour compléter ceux d’inclusivité, de durabilité, d’interprétation et d’accessibilité. L’ICOM est l’instance prestigieuse où la relation du musée à l’expérience peut être évoquée parce qu’elle est également le lieu de la création de « comparables » pour reprendre la belle notion de  M. Detienne. Ses travaux nous aident à aborder certains sujets tels que genre, sexisme, crise de l’expertise... Je participerai avec enthousiasme à ces nouveaux enjeux où se disent, et peut-être se jouent, les nouvelles voies de la légitimité.

Corinne THEPAUT-CABASSET


Chercheur histoire et relations internationales au Domaine national Chateaux de Versailles et du Trianon
Née en 1962
Membre depuis 2006 (actuellement catégorie "en activité 1")
Membre (depuis 2006) et présidente d'ICOM Costume depuis 2019 - membre du SAREC depuis 2020

Mon engagement au sein de l’ICOM est total et sincère depuis ma première année d’adhésion en 2006, en m’impliquant dans le comité international Costume. L’action internationale et la pluridisciplinarité de l’ICOM m’intéressent tout particulièrement, et je pense pouvoir jouer un rôle au comité national ICOM France forte de cette expérience. J’ai soin de pouvoir activement contribuer au rayonnement international des musées. 
Depuis mon élection comme présidente du comité international ICOM Costume en 2019, j’ai pu mettre en œuvre des projets notamment en réponse à l’appel Solidarité 2021 sur la pandémie Covid-19 et la résilience des musées. En 2020 j’ai été nommée membre du SAREC, et ce nouveau poste m’enrichit considérablement dans la connaissance de la structure fonctionnelle de l’ICOM et des multiples ressources de ce réseau de professionnels de musées.

Jean-Michel TOBELEM


Directeur d'Option Culture, études et recherches
Né en 1961
Membre depuis 1992 (actuellement catégorie "en activité 2")
Membre votant d'INTERCOM

Membre de l’ICOM depuis 30 ans et ancien membre (pendant 6 ans) du comité INTERCOM, je présente ma candidature au conseil d’administration d’ICOM France car ma triple expérience de responsable d’étude, d’universitaire et de chercheur, en plus d’une connaissance des enjeux internationaux, pourrait enrichir les réflexions et les discussions d’ICOM France. Il est également possible que mon expertise dans des domaines qui ont pris une importance grandissante dans le monde actuel puisse me permette d’apporter une contribution utile, qu’il s’agisse des questions financières, organisationnelles, diplomatiques et éthiques, ou encore de démocratisation et d’inclusion, sans oublier les questions territoriales et touristiques.