Illustration

La spoliation des instruments de musique en Europe, 1933-1945

Appel à contributions de la Philharmonie de Paris / date limite : 30 septembre
Contenu

Colloque les 7, 8 et 9 avril 2021

Ce colloque s’inscrit dans la dynamique des études concernant les biens culturels spoliés (résultant de saisies, pillages, ventes sous la contrainte, etc.). Un travail conséquent a été mené dans diverses institutions, dont les musées, sur les œuvres d’art, et plus récemment sur les livres. La Philharmonie de Paris et en son sein le musée de la Musique et son équipe de Conservation-Recherche, souhaitent contribuer au développement des recherches sur les spoliations dans le domaine musical : recherches en provenance, marché et circulation des instruments, connaissance des acteurs et de leurs réseaux, etc

Si l’instrument est un bien culturel, sa spécificité doit être prise en compte pour mener des recherches sur sa provenance et sur sa spoliation. Objet d’usage par le musicien, l’instrument est modifié au cours du temps pour être maintenu en état de jeu. Son apparence peut changer (du fait d’accidents, d’usures, de nettoyages et de changements d’accessoires). Parallèlement, son commerce pendant la période nazie ou depuis lors, a pu conduire à des changements matériels plus importants et à des changements d’attribution. Or l’histoire de ce commerce lui-même est encore à écrire. Hautement spécialisés, ses acteurs (luthiers, marchands, experts, amateurs, ...) sont détenteurs d’importants savoirs, créateurs des sources écrites et visuelles permettant de documenter les instruments lors de transactions (photographies, descriptifs, documents comptables, certificats d’expertise...).

L’étude de l’ensemble de ces sources permettra d’appréhender la circulation des instruments et de reconstituer leur provenance.
Ce colloque est pensé comme le premier volet d’une recherche collective sur le temps long. Il vise la constitution d’un large réseau (historiens, historiens de l’art et musicologues, professionnels des musées, juristes, facteurs d’instruments, acteurs du marché de l’art et du domaine musical) et l’établissement d’une dynamique de recherche sur l’étude de provenance de cette typologie d’objets.

Axes thématiques :

  • Histoire de la spoliation des instruments de musique entre 1933 et 1945 ; histoire de leur recherche et de leur restitution après 1945 ; liens avec la spoliation des œuvres d’art (collections, réseaux...)

  • Identification, accessibilité et étude des sources historiques (archives publiques et privées, instruments), méthodologie de recherche

  • Les collections instrumentales des musées : historique des propriétés et possessions à partir de 1933, origine et recherche de provenance ; politiques actuelles des institutions muséales sur ce sujet

  • Circulation et commerce des instruments de musique depuis 1933

  •  Aspects juridiques et politiques : cadres pour la circulation des instruments, règles du marché, forces et faiblesses du cadre législatif et réglementaire actuel

Appel à contribution 

Les propositions de communication s’inscriront dans les cinq thématiques énoncées ci-dessus. Elles s’attacheront à présenter des travaux inédits, qu’ils soient de synthèse ou portant sur des études de cas.

Les projets de communication (3000 signes/600 mots) en français ou anglais, accompagnés d’une courte biographie de l’auteur, sont à soumettre avant le 30 septembre 2021 à : colloques@philharmoniedeparis.fr. Les propositions feront l’objet d’une sélection par le comité scientifique du colloque. Si votre communication est retenue, une version réduite de votre résumé et de votre biographie pourra vous être demandée.

Les types de présentation suivants sont attendus :

  • Communication courte : présentation de 10 min + 5’ Q&R
  • Communication longue : présentation de 20 min + 10’ Q&R
  • Flash talks : 5 minutes, 2 slides (powerpoint)

Détails complémentaires