Thumbnail

Participez à la création de la nouvelle définition du musée, colonne vertébrale de l’ICOM

Processus de création et de sélection de la nouvelle définition de l'ICOM

Ces deux dernières années, le Comité pour la définition du musée, perspectives et potentiels (MDPP) a observé et analysé les tendances actuelles de la société, la façon dont celles-ci recoupent et impactent les musées, ainsi que la façon dont les musées ont transformé, ajusté et réinventé leurs principes, leurs politiques et leurs pratiques au cours des dernières décennies.
Le MDPP a conclu que la définition du musée de l’ICOM, actualisée pour la dernière fois en 2007, ne reflète plus de façon adéquate les multiples visions, engagements, défis et responsabilités des musées au XXIème siècle.
En décembre 2018, le Conseil d’administration de l’ICOM a approuvé le Rapport et les recommandations du MDPP. Ce document proposait que l’ICOM s’engage en 2019 dans un processus de création d’une nouvelle définition, afin de refléter les changements assez profonds d’objectifs et de paradigmes qui apparaissent (de façon inégale et incomplète mais constante) dans la relation entre les musées et les sociétés et communautés qui les entourent.

Le processus de création et de sélection de la nouvelle définition
Pendant deux ans, de nombreuses personnes ont été impliquées et ont contribué avec enthousiasme et énergie aux discussions portant sur la définition du musée. Il est essentiel que l’élaboration d’une nouvelle définition soit fondée sur un processus tout aussi créatif, ouvert et participatif entre les membres de l’ICOM et les autres acteurs.
De mi-janvier à mi-mai, le MDPP va ainsi collecter les propositions de nouvelle définition sur le site web de l’ICOM. Les nouvelles propositions seront publiées au fur et à mesure sur la page d’actualitéset, en juin, le MDPP en proposera une sélection variée au Conseil d’administration. Ce dernier sélectionnera à son tour une proposition qui sera discutée et votée lors d’une Assemblée générale extraordinaire en septembre 2019 à Kyoto.

Le format de la nouvelle définition
Il n’existe aucun format de définition qui serait jugé juste ou meilleur. La définition peut être aussi bien directe comme une loi, concise comme un poème, ou les deux à la fois. Elle peut être longue ou courte, être un tout cohérent, ou être divisée en hiérarchies et sections. Le site web vous guidera à travers la procédure permettant de soumettre des propositions.
Même si vous êtes libre de soumettre votre proposition sous n’importe quelle forme, il peut toutefois être intéressant d’étudier ou de discuter les questions ci-après avec des collègues ou d’autres personnes intéressées : est-ce que, ou de quelle façon, votre proposition de définition contient les valeurs et objectifs, les fonctions, les méthodes et modes des musées ainsi que les principes de responsabilité ? Estimez-vous que ces notions doivent être nommées et inclues ?

Paramètres pour une nouvelle définition
Les recommandations du MDPP définissent certains paramètres importants de la définition du musée. Ceux-ci doivent être gardés à l’esprit au moment d’établir le contenu et la forme de la nouvelle définition proposée.
Certains de ces paramètres répondent à l’absence, dans la définition actuelle, de valeurs et de visées éthiques claires ainsi que de référence aux conflits sociétaux, géopolitiques et en matière de développement durable. Certains paramètres soulignent l’importance de conserver les fonctions uniques et spécifiques des musées. D’autres disent la nécessité d’inventer un nouveau langage relationnel pour exprimer le changement de relation entre les musées et leurs communautés et répondre aux attentes en matière de participation culturelle et d’égalité des droits à la culture.
Le grand enseignement tiré de ces années de dialogue sur la définition du musée est que la séparation ou l’opposition qui était souvent exprimée auparavant entre le but social et les fonctions liées aux collections du musée, et entre le rôle d’expert et l’implication des communautés, semble être en train d’être dépassé dans le paysage muséal actuel. Aujourd’hui, les musées cherchent à utiliser leurs fonctions spécifiques et leur expertise particulière pour servir un objectif plus élevé, et s’efforcent d’accomplir leurs buts sociaux, sociétaux et démocratiques précisément à travers leurs fonctions muséales uniques.
Vous pouvez adresser vos questions à Afşin Altayli, Coordonnateur Musées et Société au Secrétariat de l’ICOM (afsin.altayli@icom.museum).
L’ICOM attend avec impatience de recevoir vos propositions au cours des prochains mois.

Merci de vos contributions !

Jette Sandahl,
Présidente, Comité permanent de l’ICOM pour la définition du musée, perspectives et potentiels (MDPP)