Thumbnail

"Documenter la culture : une culture de documentation"

Sous-titre
Appel à contribution du CIDOC
Appel à contribution du CIDOC

A l'occasion de la 25ème Conférence Générale de l'ICOM à Kyoto, au Japon, CIDOC tiendra sa conférence annuelle du 2 au 5 Septembre 2019.

La réunion de quatre jours comprendra deux sessions conjointes avec le Comité international pour le développement des collections (COMCOL) et avec le Comité international des musées et collections d'instruments de musique (CIMCIM), ainsi qu'une journée de visite et de présentations au musée d'art d'Otsuka ouverte à tous.

Le thème de la conférence annuelle du CIDOC 2019 est Documenter la culture : une culture de documentation. Le thème est lié au thème de la Conférence Générale, qui est Musées, plateformes culturelles : l'avenir de la tradition.

« Documenter la culture » a l’intention d'inspirer les propositions qui traitent du rôle des musées en tant que plateformes d'information, tandis que « Une culture de la documentation » vise à réfléchir sur le rôle de la documentation dans l'avenir. Le thème invite également les propositions à débattre de la complexité culturelle des pratiques de documentation alors que les musées cherchent de plus en plus à harmoniser et à relier les informations des collections. Enfin, les considérations liées à la prolifération et à l’acquisition de multiples, y compris des fichiers et des copies numériques, seront au cœur de la discussion.

La journée du CIDOC au musée d'art d'Otsuka sera sur le thème de la Copie, de la reproduction, et de la culture de clonage. En plus des sessions du CIDOC sur les thèmes liés à Documenter la documentation, et une Culture de la documentation, la conférence annuelle comportera deux sessions spéciales : sur la Documentation de la musique (en collaboration avec CIMCIM) et sur Les traditions, les collections, les systèmes de gestion et les outils numériques (en collaboration avec COMCOL).

Les propositions sur l'un de ces thèmes sont particulièrement bienvenues.

Conférence Annuelle du CIDOC : Documenter la Culture : une culture de la documentation

Le thème de la conférence annuelle CIDOC veut attirer l'attention sur le côté humain de la documentation, dans laquelle individus, institutions, coutumes, traditions et croyances peuvent grandement influencer la pratique de la documentation. Ça peut être le cas de la traduction des informations sur les collections où l’interprétation du langage et la signification des mots peuvent influencer la recherche, la traduction et l'indexation des collections.

Une autre forme de documentation qui pose des problèmes récurrents est la représentation des connaissances de collections matérielles et du patrimoine immatériel spécifiquement dans les données informatiques. Des exemples peuvent venir de la documentation des ‘media arts’, des jeux vidéo, de l’animation, et des arts de la scène.

Journée au musée d'art d'Otsuka : Copie, reproduction et culture de clonage

Les copies ne sont pas un phénomène nouveau. Les copies reconnaissaient déjà le talent artistique dans l'Empire romain, puis elles ont ensuite servi à transmettre les connaissances et la découverte de la Renaissance, et ont été acquises par de riches collectionneurs jusqu'au XIXe siècle. Aujourd’hui de nombreux musées possèdent des reproductions, comme des estampes, des photographies, et des sculptures. Les grottes de Lascaux, par exemple, démontrent un des avantages des copies : augmenter l’accès tout en préservant les originaux.

Récemment, la reproduction numérique a mis en évidence le côté problématique de la nature des copies, qui peut réduire l'authenticité. La pénurie restera-t-elle un élément important déterminant la valeur ? Les copies pourront-elles apporter des avantages utiles aux musées dans l'avenir ? Ou bien les copies peuvent-elles avoir de la valeur de part elles-mêmes ? On peut notamment penser à la manière dont les performances musicales sont « copiées » chaque fois qu’elles sont interprétées.

Séance conjointe avec le COMCOL : Traditions, Collections, Systèmes de Gestion et Outils Digitaux

La question de la documentation est importante. Comme le dit le CIDOC : la documentation est essentielle à tous les aspects des activités d'un musée. Des collections sans documentation adéquate ne sont pas de véritables collections de "musées". Le retour d’expérience montre qu’aujourd’hui les collections de musées présentent plus d’intérêt et d’importance pour le public qu’auparavant, mais il reste fort à faire pour rendre les collections accessibles et intéressantes au public. Comment les systèmes traditionnels de gestion de la documentation et des collections peuvent-ils évoluer à mesure que les besoins de connaissances contextuelles des collections vont grandissant ainsi que la nécessité de rendre les collections publiques et intéressantes en ligne ? Comment la documentation peutelle fournir accessibilité pour le public ? La numérisation, les flux de travail numériques, et les méthodes de présentation utilisant les nouvelles technologies - comme vu dans son ensemble - ont besoin d’être basés sur la documentation et les normes et, de faisant, pourraient permettre un accès beaucoup plus large. Quelles sont les stratégies numériques pour travailler avec les collections ? Comment les normes sont-elles reflétées dans les stratégies numériques ? Y a-t-il des exemples de bonnes pratiques ?

Séance conjointe avec CIMCIM : Documenter la musique

La documentation est un outil important pour faire progresser la standardisation et la professionnalisation de l'utilisation et de la conservation du patrimoine musical dans les musées. Les répertoires de musique, ainsi que les catalogues, classifications, thésaurus et autres registres contribuent tous à l'harmonisation du domaine, mais ils attirent surtout l'attention sur le riche patrimoine musical conservé dans les musées. Bien que la documentation de l’aspect tangible du patrimoine musical soit plus développé, son aspect immatériel comporte les éléments clés permettant de créer la musique : comment les instruments sont-ils fabriqués, conservés et joués ? Quels rôles jouent les instruments dans certains contextes sociaux ? Comment l'histoire d’une région peut-elle être cartographiée à travers la musique ? Et comment documenter l'héritage musical ? Voici des questions qui peuvent servir à inspirer notre discussion lors d'une session conjointe spéciale entre CIMCIM et CIDOC.

CIMCIM et CIDOC invitent conjointement à des présentations sur la documentation du patrimoine musical matériel et immatériel. En particulier, nous aimerions inviter des contributions qui tiennent en compte les défis de la documentation de l’aspect immatériel du patrimoine musical. L'objectif de la session conjointe est d'identifier les approches actuelles en matière de documentation du patrimoine musical immatériel et de définir des thèmes potentiels pour une future collaboration.

Langues de travail de la conférence : Anglais
Les contributions sur un sujet lié au thème de la conférence peuvent être soumises dans l’un des formats suivants :

  • Papier complet (20 minutes plus temps pour questions)
  • Papier court (10 minutes plus temps pour questions)
  • Présentation de poster

Nous vous invitons à soumettre un résumé pour votre proposition de communication. Un groupe international d'experts examinera tous les résumés. Les propositions doivent être rédigées en anglais et doivent être au format électronique (de préférence au format PDF).

Les résumés doivent compter entre 250 et 300 mots et doivent être formatés simplement (de préférence Times New Roman, 12 pt, à double interligne).

Veuillez inclure les informations suivantes au début du résumé :
Titre, auteur(s), affiliation(s), - informations de contact (y compris adresse e-mail).

La date limite de soumission des contributions est le 29 mars 2019. Les propositions doivent être envoyées à cidoc.info@gmail.com.

Procédures