Thumbnail

L’ICOM crée un nouveau groupe de travail sur le développement durable

Aujourd’hui plus que jamais, les musées font face à des défis uniques.

La communauté internationale a d’abord abordé le concept de développement durable dans le rapport Brundtland intitulé « Notre avenir à tous », commandé par l’ONU et publié en 1987.

En 2015, les objectifs de développement durable et l’accord de Paris ont été adoptés. Malgré ces mesures, la population mondiale consomme actuellement l’équivalent de 1,6 planètes par an – une situation qui ne peut pas continuer. La nature de ce défi mondial nécessite une réponse collective dans tous les secteurs et à toutes les échelles.

En tant que représentant de la communauté muséale mondiale, la vision du Conseil international des musées (ICOM) est un monde où l’importance du patrimoine naturel et culturel est universellement reconnue. Aujourd’hui plus que jamais, les musées font face à des défis uniques liés aux problèmes sociaux, économiques et écologiques. Tout en servant de témoins du passé et de gardiens des trésors de l’humanité pour les générations futures, les musées jouent un rôle clé dans le développement par l’éducation et la démocratisation.

Dans ce contexte, l’ICOM a créé un groupe de travail sur le développement durable. La mission du groupe de travail est d’aider l’ICOM à intégrer les objectifs de développement durable et l’Accord de Paris dans ses activités et à aider ses membres et musées membres à contribuer de manière constructive aux objectifs de développement durable ainsi qu’à s’adapter aux changements climatiques.

Les musées offrent une infrastructure mondiale existante. Ils sont particulièrement bien placés pour faciliter l’action collective en créant des réseaux, en sensibilisant le public et en soutenant la recherche et la création de connaissances. Ils peuvent améliorer la prise en compte du développement durable et contribuer à l’éducation sur les questions du changement climatique en travaillant avec les communautés et en leur donnant les moyens de provoquer des changements pour garantir une planète habitable, la justice sociale et des échanges économiques équitables à long terme.

“La mission du groupe de travail est d’aider l’ICOM à intégrer les objectifs de développement durable et l’Accord de Paris dans ses activités et à aider ses membres à contribuer de manière constructive aux objectifs de développement durable”

Présidé par Morien Rees (Musée Varanger, Oslo, Norvège), le groupe de travail est composé de membres de différentes régions du monde qui se sont activement engagés à traiter ces questions dans les secteurs des musées et du patrimoine culturel. Ils seront guidés par les principes des objectifs de développement durable des Nations Unies et de l’accord de Paris, tous deux adoptés en 2015, et des trois impératifs moraux connexes: satisfaire les besoins humains, garantir la justice sociale et respecter les limites environnementales.

Le groupe de travail sur le développement durable de l’ICOM examinera différentes approches des aspects du développement durable. Il examinera le rôle que pourraient jouer les musées dans les initiatives intersectorielles sur ce sujet : à travers leurs collections, en tant que ressources d’information, en tant que communicants, éducateurs, facilitateurs, activistes et défenseurs, et utilisateurs de ressources naturelles.

Le groupe de travail devra présenter ses recommandations en 2019 lors de la 25ème conférence triennale de l’ICOM qui se tiendra à Kyoto, au Japon.

Retrouvez le communiqué de presse sur le site d'ICOM International.