Illustration
Thumbnail

Conférence annuelle du CIMCIM 2020

Sous-titre
Du 6 au 10 septembre 2020 à Londres
Appel à contribution
Contenu

La prochaine conférence annuelle du CIMCIM se tiendra du 6 au 10 septembre 2020 à Londres, et sera accueillie par le Royal College of Music Museum et le Horniman Museum & Gardens. Elle sera suivie d’une visite post-conférence du St. Cecilia’s Hall à Édimbourg. Ces trois musées ont récemment subi d'importants réaménagements, qui seront présentés par leurs équipes respectives.

Le sujet de la conférence annuelle est
"Beyond the Object and Back: the Role of Collections in Music Museums".

Un appel à contribution est lancé par le CIMCIM.
Date limite d'envoi des propositions : 31 janvier 2020

Sujet :
Une même collection s'avère souvent capable de raconter des histoires profondément différentes. Des collections d'instruments de musique ont été déployées pour soutenir des propos divers, du récit évolutionniste au récit de la décolonisation, de l'organologie systématique aux récits mettant en évidence les contextes, privilégiant parfois la conservation, la recherche universitaire, l'exposition ou la jouabilité de l'instrument. 

Alors que certaines collections reflètent les goûts et les intérêts individuels, d'autres représentent des idées collectives et des grandes tendances, les méthodologies et les priorités culturelles de leur époque. En tant que tels, ils sont de puissants miroirs d'une époque - et indiquent la nature de la relation entre la musique et la société elle-même.

Aujourd'hui, l'évolution des attitudes vis-à-vis du public et le rôle culturel et social attribué aux musées, l'équilibre entre le patrimoine matériel et immatériel et l'accès aux technologies numériques comptent parmi les nombreux facteurs qui influencent la manière dont les musées collectent ou éliminent les objets, choisissent les éléments à exposer ou à préserver, et gèrent les objets qui ne peuvent pas être présentés. Les agendas culturels et politiques, l'intérêt public et les idées préconçues ont souvent joué un rôle majeur dans la définition de ce qui doit et ne doit pas être montré. Dans certains cas, la pertinence des collections dans les musées a même été complètement remise en question, alors que le rôle central des objets dans les expositions a été reconsidéré, et tandis que l'espace de stockage s'est révélé comme un défi de plus en plus complexe.

Cette conférence vise à présenter des perspectives critiques sur la façon dont les collections de musique représentent - ou peinent à représenter - les ambitions et les objectifs des institutions qui les gèrent, hier et aujourd'hui. Comment les collections de musique répondent-elles aux changements d'identité des musées ? Que cela implique-t-il au niveau de la préservation et de la conservation des collections ? Qu'est-ce qui motive ou entrave ces changements ? De quelles manières les collections historiques peuvent-elles encore être utilisées pour représenter des idées actuelles ?

Peuvent-être soumis des articles aux formats suivants :

  • Articles complets - intervention de 20 min.
  • Articles brefs - intervention de 10 min.
  • Tables rondes - jusqu'à 60 min.

Dans le cadre du programme, une session abordera les sujets ci-dessus en se référant spécifiquement à la collecte et au jeu d'instruments à clavier historiques ; une session traitera spécifiquement de la conservation. Une autre sera réservée à de courts articles (7 min), visant à présenter des projets en cours et des mises à jour dans le domaine des musées de musique, pas nécessairement liés au thème de la conférence.

Merci d'envoyer des résumés de maximum 300 mots pour les articles complets, ou 200 mots pour les articles courts, en spécifiant clairement votre nom complet, votre institution, votre adresse et en joignant une brève biographie (max 100 mots) à cimcim2020[a]gmail.com d'ici le 31 janvier 2020.

La sélection des articles sera annoncée avant le 14 février. Les résumés acceptés seront publiés sur le site Web de la conférence, peu de temps après. Une version plus longue des textes et des images sera demandée d'ici fin juillet pour une publication dans les actes numériques de la conférence. Les articles doivent être présentés à la conférence par l'auteur en personne, (ou l'un des auteurs cités, si l'article a été rédigé par plusieurs auteurs).