ICOM France

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

accueilRessources en ligne › Listes Rouges de l'ICOM

Listes Rouges de l'ICOM

Les Listes Rouges répertorient pour des zones du monde particulièrement vulnérables, les catégories d’objets archéologiques ou d’œuvres d’art en danger, afin d’empêcher leur vente et leur exportation illégale.

Les Listes Rouges contribuent de ce fait à la protection du patrimoine culturel des pays concernés. Elles sont élaborées en coopération avec des experts de la communauté mondiale des musées.

Pour plus d'informations

 

Liste Rouge des biens culturels chinois en péril

Apr 11

LR_Chine

Cette Liste Rouge a été conçue dans le but d’aider les musées, marchands d'art et d'antiquités, collectionneurs, ainsi que les fonctionnaires des douanes et de police, à identifier des objets qui peuvent avoir été pillés et exportés illicitement de Chine. Afin d’en faciliter l'identification, la Liste Rouge décrit plusieurs catégories de biens culturels qui sont susceptibles de faire l’objet de transactions illicites sur le marché international des antiquités.

Les objets s’apparentant à l’une ou l’autre des catégories illustrées ci-après sont protégés par la législation chinoise qui en interdit expressément l’exportation non autorisée et la vente. L'ICOM invite donc les musées, maisons de vente aux enchères, marchands d'art et d'antiquités, et collectionneurs à ne pas acheter de tels objets sans avoir au préalable vérifié soigneusement leur origine et la documentation correspondante.

En raison de la grande diversité d’objets, de styles et de périodes, la Liste Rouge des biens culturels chinois en péril n'est pas exhaustive. Tout bien culturel en provenance de Chine devra alors faire l’objet d’un examen minutieux et de mesures de précaution.

Pour plus d'informations

Liste Rouge des biens culturels colombiens en péril

Nov 10

LR_Colombie

Cette Liste Rouge a été conçue afin d’aider les musées, marchands d’art, collectionneurs, fonctionnaires des douanes et de police, à identifier des objets qui sont susceptibles d’être exportés illégalement de Colombie. En vue de faciliter leur identification, la Liste Rouge décrit plusieurs catégories de biens culturels qui peuvent faire l’objet de transactions illicites.

La législation colombienne interdit l’exportation et le commerce de ces biens culturels. Les musées, maisons de ventes aux enchères, marchands d’art et collectionneurs sont donc exhortés à ne pas en faire l’acquisition sans avoir vérifié au préalable et de façon irréfutable leur provenance ainsi que la documentation légale correspondante.

En raison de la grande diversité d’objets, de styles et de périodes, la Liste Rouge des biens culturels colombiens en péril n’est pas exhaustive. Toute antiquité susceptible de provenir de Colombie devra faire l’objet d’une attention toute particulière et de mesures de précaution renforcées.

Pour plus d'informations

Liste Rouge d’urgence des biens culturels haïtiens en péril

Sep 10

LR_Ha__ti

La Liste Rouge d’urgence des biens culturels haïtiens en péril est conçue pour aider les douaniers, policiers et professionnels du patrimoine à identifier les catégories d’objets culturels qui sont les plus soumises au trafic illicite. Ces catégories sont protégées par une législation qui interdit leur commerce et leur exportation. Cependant la création artistique et artisanale contemporaine n’est pas protégée par les lois relatives au patrimoine culturel ; ces objets et oeuvres de production contemporaine ont été inclus dans la Liste Rouge d’urgence car le séisme les a rendus vulnérables aux vols et aux pillages.

Il est conseillé aux acheteurs potentiels d’objets ressemblant à ceux décrits dans la Liste Rouge d’urgence, ainsi qu’aux agents des douanes et des forces de l’ordre, de soigneusement vérifier leur provenance et la documentation légale correspondante.

La Liste Rouge d’urgence des biens culturels haïtiens en péril n’étant en aucune manière exhaustive, tout objet provenant d’Haïti devra être examiné avec le plus grand soin. La Liste Rouge d’urgence ne vise cependant pas à entraver le commerce légal des biens culturels haïtiens, vital tant au maintien des traditions qu’à la survie des artistes et au redressement économique du pays.

Pour plus d'informations

Liste rouge des biens culturels en péril d'amérique centrale et du Mexique

Jun 10

Cover_rlcam_en

Cette Liste Rouge a été conçue comme un instrument destiné à aider les musées, les marchands d'art, les collectionneurs et les fonctionnaires des douanes et de police dans leur travail d'identification des objets susceptibles d'avoir été illégalement exportés hors du Mexique, du Guatemala, du Belize, du Salvador, du Honduras, du Nicaragua, du Costa Rica et du Panama. La liste spécifie diverses catégories d'objets en péril susceptibles d'être la cible d'opérations illicites d'achatvente sur le marché des antiquités.

Étant donné la grande variété des objets, des formes, des styles et des périodes, la Liste Rouge des antiquités en péril d'Amérique centrale et du Mexique ne prétend nullement être exhaustive et toute antiquité provenant de la région devra être considérée comme suspecte et faire l'objet d'une attention spéciale et de mesures de précaution.

Ces objets sont protégés par les législations de chaque pays qui interdisent spécifiquement leur trafic, leur exportation et leur vente. Donc, les musées, les salles des ventes, les marchands d'art et les collectionneurs sont vivement encouragés à ne pas les acheter et sont invités à signaler ces objets auprès des délégations diplomatiques de chaque pays, des forces de police locales et d'Interpol.

Pour plus d'informations

Liste Rouge des antiquités cambodgiennes en péril

Feb 10

Cover_cambodia

Depuis plus de deux millénaires, les Khmers fabriquent des objets très appréciés pour leur valeur esthétique. Nombre de ces derniers font partie intégrante des milliers de sites antiques que compte le Cambodge, et qui témoignent aujourd’hui de la richesse historique du royaume. À ce jour, très peu de recherches ont été menées sur le passé du Cambodge, lequel reste peu documenté. Le pillage de sites toutes périodes de l’histoire cambodgienne confondues, prive le monde de la possibilité de comprendre les origines exceptionnelles de la civilisation Khmer ainsi que son évolution. Il est impératif de mettre un terme au trafic illicite d'antiquités.

La Liste Rouge comprend les catégories d’objets suivantes :
(Les objets sont regroupés en fonction du matériau dont ils sont faits. Les photographies illustrant les différentes catégories ont été fournies par le Musée national du Cambodge, l’Ecole française d’Extrême-Orient et l’organisation Heritage Watch, respectivement désignés ci-après NMC, EFEO et HW pour ce qui est des droits d’auteur. À la date d’impression du présent document, ces images ne sont pas des reproductions d’objets volés ; elles ont pour seule vocation d’illustrer les catégories d’objets ciblées par le trafic illicite. Au sein de ces catégories, les objets sont présentés en quatre périodes).

Pour plus d'informations

Liste rouge des antiquités péruviennes en péril

Jan 09

Red-list_peru

Le patrimoine culturel du Pérou est composé de biens datant des grandes civilisations préhispaniques, de l’ère de la Vice-royauté et de l’époque républicaine, facilement identifiables de par leur singularité.

Bien que protégée par la législation nationale et internationale, cette richesse culturelle péruvienne fait l’objet de trafics illicites. Entre 2004 et 2006, plus de 5 000 biens culturels et naturels exportés illégalement ont été interceptés. Les fouilles clandestines sur les sites archéologiques, ainsi que les pillages et vols dans les églises et les musées, se sont multipliés.

Le trafic illicite des biens culturels péruviens provoque des dommages irréparables pour le patrimoine et l’identité du pays, et constitue une perte immense pour la mémoire de l’humanité.

Pour plus d'informations

Liste rouge des antiquités afghanes en péril

Feb 07

Afghanistan

Le riche patrimoine archéologique de l'Afghanistan revêt une importance universelle. Il est aujourd'hui gravement menacé par la destruction et le pillage organisés auxquels se livrent des criminels. Le Musée national d'Afghanistan à Kaboul a été mis à sac et dépouillé d'une partie de sa collection qui a trouvé nombre d'acquéreurs sur le marché de l'art. Les monuments et sites historiques, de l'âge de pierre au XXe siècle, sont détruits et systématiquement pillés.

Toutes sortes d'objets fabriqués dans les matériaux les plus divers, de la préhistoire aux périodes indo-grecque, bouddhiste et islamique sont en train de disparaître. Des sculptures, des éléments architecturaux, des manuscrits, des objets en bronze, en bois et en céramique sont inexorablement exportés en toute illégalité. Il est du devoir de la communauté internationale de s'unir pour protéger ce patrimoine culturel unique.

Pour plus d'informations

Liste Rouge des biens culturels d'Amérique latine en danger

Jan 04

Am_lat

En Amérique latine, le pillage des sites archéologiques et les vols dans les musées et les édifices religieux font subir des pertes irréparables au patrimoine du continent et de l'humanité. Les objets sont soustraits sans aucun scrupule à leur contexte historique afin de satisfaire la demande croissante d'antiquités au niveau international.

Face à cette situation d'urgence, la communauté internationale des professionnels du patrimoine a dressé la Liste rouge des biens culturels d'Amérique latine en danger afin d'endiguer le trafic illicite des biens culturels.
 
Cette liste contient 25 exemples de catégories d'objets précolombiens et coloniaux qui sont systématiquement pillées en Amérique latine et qui sont très demandées sur le marché noir des antiquités.

Pour plus d'informations

Liste Rouge d'urgence des antiquités Irakiennes en péril

Jun 03

Iraq

Le patrimoine culturel irakien a gravement souffert du fait de la guerre. De nombreux objets volés dans les musées et pillés sur les sites archéologiques sont susceptibles de réapparaître sur le marché par le biais du trafic illicite.
Le musée d’Irak à Bagdad n’est pas le seul musée à avoir subi des dommages, mais étant l’institution muséale la plus importante d’Irak, il s’est vu pillé et dépossédé d’une grande partie de ses collections. Le musée d’Irak est un musée archéologique national où sont entreposés tous les biens culturels provenant des fouilles effectuées sur l’ensemble du territoire irakien. Il contient des centaines de milliers d’objets témoins de 10 000 ans de civilisation et d’un grand nombre de cultures et de styles différents. La majeure partie des collections date des années comprises entre 8000 av. J.-C. et 1800 apr. J.-C. et est constituée d’objets fabriqués en argile, pierre, terre cuite, métal, os, ivoire, textile, papier, verre et bois.

Pour plus d'infomations

Liste Rouge des objets archéologiques Africains en péril

Apr 00

Africa

Le pillage des pièces archéologiques et la destruction des sites sur le sol africain constituent une atteinte irréparable à l'histoire de l'Afrique, et par là à l'histoire de l'humanité, en supprimant à jamais la possibilité d'en reconstituer des pans entiers. Les moyens de comprendre ces objets disparaissent effectivement dès lors qu'ils sont sortis de leur contexte archéologique et séparés de l'ensemble auxquels ils appartenaient. Seules des fouilles archéologiques menées par des professionnels peuvent permettre de leur restituer une identité, de les dater et de les localiser. Aussi longtemps que la demande du marché de l'art international continuera, des objets seront pillés pour être proposés à la vente.

En réponse à l'urgence de la situation, une liste des catégories d'objets archéologiques africains particulièrement victimes du pillage a été établie lors de l'Atelier sur la protection du patrimoine culturel africain qui s'est tenu à Amsterdam du 22 au 24 octobre 1997. Organisé par l'ICOM (Conseil international des musées) dans le cadre de son programme AFRICOM, il a rassemblé des professionnels des musées africains, européens et nord-américains afin de mettre en place une politique commune pour lutter contre le trafic illicite des objets culturels africains et favoriser les accords régionaux et internationaux.

Pour plus d'informations